Request more info about the artwork



    HUGO SERVANIN

    HUGO SERVANIN

    Le travail d’Hugo Servanin consiste à mettre en résonance les mythologies et représentations qui façonnent nos corps et les propriétés des matériaux et des technologies qu’il emploie. Ses recherches se sont d’abord concentrées sur le lien qu’il y avait entre le corps et les représentations qu’on en faisait. Il exploitait alors les codes inhérents à la sculpture et aux chairs : les défauts d’un moulage avait, par exemple, valeur de cicatrices. Plus tard, il utilise des matériaux plastiques et mouvants afin de donner symboliquement vie aux corps qu’il façonne : un plâtre qui pourrit marque la fin de vie d’un corps ; une porcelaine qui se brise, la fragilité d’un os.

    Dans Faire Corps, nous sommes témoins de la naissance d’un de ses Géants. Tout au long de l’exposition un corps prend forme, sans qu’il soit possible d’identifier son genre, sa classe ou sa race sociale. Le Géant est dénué d’identité, libre à lui de décider.

    Demande d'information

      Né en 1994 en France.
      Vit et travaille à Paris, France.

      EXPOSITIONS PERSONNELLES (SÉLECTION)

      Forthcoming 2022
      Magasins Généraux, Pantin, France

      2021
      NıCOLETTı, London

      2018
      Cacotopia, Annka Kultys Gallery, London, Royaume-Uni

      EXPOSITIONS COLLECTIVES (SÉLECTION)

      2021
      Faire Corps, sous le commissariat de Camille Bardin, Galerie Paris-Beijing, Paris, France

      2020
      Spaced In Lost, Paris, France

      2019
      Form and Volume, curated by Jens Hoffmann, Cristina Guerra, Lisbon, Portugal
      Futures of Love, Magasins Généraux, Pantin, France
      Notte Bianca, Villa Médicis, Rome, Italie
      Maison d’histoire(s) (non) naturelle(s), NıCOLETTı, Paris, France
      Artagon Live, Citée internationale des arts, Paris, France
      Point Contemporain, Villa Belleville, Paris, France

      2018
      Le hurlement du papillon, Double Séjour, Paris, France
      Dictionary of Rhymes, MI Galerie Paris, France
      Loi Carrez, Appartement de Juliette Nier et Arsane Smirnov, Paris, France